Je vous aime bien quand même

Tout ce que se passe au club, les remarques, le comportement des membres ...

Modérateurs : lilou69, fanderenaud, etsague, Arpege, simami, serge, vevene57

Répondre
RAMON2
Utilisateur
Messages : 14
Inscription : ven. août 23, 2013 7:14 pm

Je vous aime bien quand même

Message par RAMON2 » dim. sept. 27, 2020 11:08 am

C'était l'heure ou la pire brute, assouvie de son repos, sort de ses antres et coule à pleine rue dans tout Paris. La besogneuse pécore aux millions de pieds, coureuse d'argent ou de luxure, mugissait aux alentours, dans cet excentrique quartier. Le prolétaire souverain, à la gueule de bois, s'élançait de son chenil vers d'hypothétiques ateliers; l'employé subalterne, moins auguste mais de gréement plus correct, filait avec exactitude sur d'imbéciles administrations ; les gens d'affaires, l'âme crottée de la veille et de l'avant-veille, couraient, sans ablutions, à de nouveaux tripotages ; l'armée des petites ouvrières déambulait à la conquête du monde, la tête vide, le teint chimique, l'oeil poché des douteuses nuit, brimbalant avec fierté de cet arrière-train autoclave, ou s'accomplissent, comme dans leur vrai cerveau, les rudimentaires opérations de leur intellect. Toute la vermine parisienne grouillait en puant et déferlait, dans la clameur horrible des bas négoces du trottoir ou de la chaussée.

Léon Bloy
Répondre